Archive pour mai 2010

Les personnes âgées : nouvelle cible de la société de consommation

Lundi 31 mai 2010

L’accroissement rapide du nombre de personnes âgées n’a pas échappé aux industriels, loin de là. Chaque entreprise vise désormais un nouveau marché, celui des personnes âgées.  Ce phénomène, étudié dans le rapport de la chambre de commerce et de l’Industrie de Paris ” Vieillissement des consommateurs : quelles perspectives pour les entreprises d’ici 2030 ?”,  se traduit par la création de nouveaux biens et services spécifiquement dédiés aux personnes âgées.

Les personnes âgées : nouvelle cible de la société de consommation - Source de l'image : http://www.lesquietudes-lautrec.frLe maintien de l’activité : moteur de la consommation des personnes âgées

Le débat actuel sur l’allongement de la durée de cotisation risque fortement de déboucher sur une législation favorisant le travail des personnes âgées de plus de 60 ans. Par conséquent, ces actifs disposeront d’un revenu plus élevé que les personnes âgées percevant uniquement leur pension de retraite. Le pouvoir d’achat, ainsi augmenté, leur permettra de s’adonner aux loisirs et autres voyages que leurs concoctent les professionnels du secteur qui déclinent de plus en plus souvent leurs gammes en fonction de l’âge de la clientèle. D’autres produits se développent également dans le but d’encourager les seniors mettre la main à la poche. Le domaine du logement et de l’ameublement spécial senior explose, tandis que les appareils technologiques adaptés aux personnes âgées se multiplient. Cependant, l’enthousiasme des entreprises est à tempérer. Lorsque la dépendance touche la personne âgée, celle-ci aura tendance à diminuer leur propension à consommer au profit des dépenses de santé.

L’accueil familial: une alternative au maintien à domicile

Mardi 25 mai 2010

Le département de l’Allier développe à grande échelle un système d’habitat à mi-chemin entre le maintien à domicile et la maison de retraite. Il s’agit d’un accueil au sein de familles faisant l’objet d’un agrément. Marie-Françoise Lacarin, la vice-présidente du Conseil Général, a longuement développe les avantages de cette alternative au maintien a domicile, lors d’une conférence ”Bien Vieillir” à Cosne-d’Allier, le 17 Mai dernier.

L'accueil familial: Une alternative au maintien à domicile - Source de l'image : http://cotarderic.unblog.frAbandonner le maintien à domicile pour une vraie vie de famille
De nombreuses personnes âgées sont victimes d’une perte d’autonomie, qui compromet leur maintien à domicile. Et malgré une santé fragile, les seniors ne sont pas toujours enclins à aller vivre en établissement. Une étape intermédiaire leur est parfois nécessaire. Conscients de ce besoin, le département de l’Allier a œuvré pour réunir les personnes âgées et les familles, prêtes à les accueillir à bras ouverts. Pour l’heure, 130 familles ont reçu l’agrément légal nécessaire suite à une formation poussée. Par conséquent, 180 personnes âgées ont d’ores et déjà abandonné le maintien à domicile pour cette formule, et 40 places sont encore disponibles. Contrairement au maintien à domicile, qui est un facteur d’isolement pour les personnes âgées dépendantes, l’accueil familial offre une réelle place au sein d’un foyer chaleureux puisque les repas, les loisirs, les fêtes familiales sont partagés. Les familles souhaitant prendre part à ce projet sont invitées à retirer un dossier auprès du conseil Général de l’Allier.

La maison de retraite de Ruitz ferme ses portes

Lundi 24 mai 2010

Les 24 résidents de la maison de retraite de Ruitz pensent chaque jour à cette date butoir : le 30 Juin prochain. Ce jour-là, cette maison de retraite tranquille du Pas-de-Calais fermera ses portes. En effet, le Conseil Général du département a demandé la mise aux normes de la maison de retraite, un projet difficilement réalisable au vu de l’état de ses finances. Cette maison de retraite associative n’a guère les moyens de s’engager dans de tels travaux.

La maison de retraite de Ruitz ferme ses portes - Source de l'image : http://www.lavoixdunord.frUne mise aux normes trop couteuse pour la maison de retraite
Inaugurée en 1986, la petite maison de retraite de Ruitz a toujours accueilli les personnes âgées nécessiteuses contre un tarif d’hébergement modique, en comparaison des prix pratiqués dans la région. Seulement, pour garantir une prise en charge sécurisée des personnes âgées dépendantes, les normes légales se sont depuis renforcées, enjoignant les anciennes maisons de retraite à se soumettre à de sévères exigences de qualité. Le montant estimé des travaux, 1,5 millions d’euros, dépassent largement les possibilités financières de cette maison de retraite appartenant à l’association ‘’Vivre ensemble dans la charité’’. Le responsable de la maison de retraite ainsi que le maire de la commune ont exprimé leur désarroi, d’une part face aux personnes âgées qui vont devoir retrouver un lieu de vie adapté et d’autre part face aux onze employés de la maison de retraite qui seront licenciés au 30 Juin.

Plouray : la maison de retraite fête ses 20 ans !

Mardi 18 mai 2010

La maison de retraite de Plouray dans le Morbihan a fêté mi-avril son vingtième anniversaire dans la joie et la bonne humeur. Résidents, familles, personnel  de la maison de retraite et élus étaient de la partie. Pour l’occasion, cinq pensionnaires résidant à la maison de retraite depuis 20 ans ont reçu un cadeau.

Plouray : la maison de retraite fête ses 20 ans ! - Source de l'image : http://a7.idata.over-blog.comUne maison de retraite jeune et dynamique
La maison de retraite de Plouray, qui a obtenu le statut d’Etablissement pour personnes âgées dépendantes (Ehpad) en 2006, a fêté mi-avril son vingtième anniversaire. Une soixantaine de pensionnaires vivent dans cette maison de retraite toute jeune au cœur d’un cadre verdoyant, d’ailleurs primé au concours des maisons fleuries 2009. Cet anniversaire était aussi celui de la directrice Madame Delphine Lévénez, qui dirige la maison de retraite depuis dix ans. C’est elle qui a présidé les travaux d’agrandissement de la salle à manger en 2002 et la pose de la climatisation et de revêtements muraux dans les chambres. L’Ehpad de Plouray n’a d’ailleurs pas fini de se moderniser, puisque d’autres projets sont en route : notamment des travaux de sécurité, la réhabilitation de la lingerie et l’agrandissement de la réserve. Le bon fonctionnement de la maison de retraite est assuré par un personnel important, représentant l’équivalent de 30,5 temps pleins. Cet anniversaire a été l’occasion de reconnaître le dévouement de deux des employées, Elise Le Menthéour et Marie-Line Quéré, qui ont reçu la médaille d’argent communale, départementale et régionale.

Un Printemps des Ehpad : un congrès sur la prise en charge des seniors dépendants

Lundi 17 mai 2010

Les associations représentant les médecins coordonnateurs d’Ehpad se sont réunis le 8 Avril dernier à Cochin pour réfléchir à la prise en charge des seniors dépendants dans les établissements  d’hébergement pour personnes âgées dépendantes. Les conférences ont traité de sujets variés comme l’évaluation des troubles cognitifs et le profil du médecin coordonnateur.

Un Printemps des Ehpad : un congrès sur la prise en charge des seniors dépendants - Source de l'image : http://www.santelog.comLes médecins coordonnateurs d’Ehpad se réunissent pour évoquer la dépendance
La Fédération Française des Associations de Médecins Coordonnateurs en Ehpad (FFAMCO) et les associations départementales de médecins coordonnateurs d’Ile-de-France ont organisé le 8 avril dernier à Cochin une Journée du Printemps des Ehpad. Cette journée avait pour objectif de réfléchir à la prise en charge des seniors en établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (Ehpad). Diverses thématiques liées à la dépendance des aînés furent abordées au cours de ce congrès. Les aspects médicaux de la dépendance ont fait l’objet de deux conférences : l’une sur la procédure d’évaluation rapide des troubles cognitifs, et l’autre sur les soins bucco-dentaires et troubles de la déglutition. Le côté pratique de la question a été évoqué au cours des séminaires sur les aspects juridiques et pratiques de la prise en charge de la dépendance et sur la création d’un logiciel de gestion de la réintroduction des dispositifs médicaux dans le budget soins des Ehpad. Enfin, le rôle des médecins coordonnateurs fut présenté dans deux conférences sur les principes de base du Management du médecin coordonnateur d’Ehpad et sur le profil de ce dernier en Ile-de-France.

Les maisons de retraite: une priorité du Conseil Général des Hauts-de-Seine

Mardi 11 mai 2010

La Commission permanente de l’assemblée départementale des Hauts-de-Seine s’est réunie lundi dernier pour le vote de crédits en faveur des maisons de retraite. Ce financement a pour but de développer les services d’accueil temporaire dans les maisons de retraite du département. Ainsi, 69 dossiers de maisons de retraite ont été examinés. 32 d’entre elles se verront bientôt attribuer une enveloppe globale de 326 400 euros.

Le Conseil Général des Hauts-de-Seine en faveur des maisons de retraite - Source de l'image : http://www.petitboulot.frLe développement de l’accueil temporaire en maison de retraite permet d’une part de donner un précieux répit aux aidants familiaux, et d’autre part de briser l’isolement de certaines personnes âgées demeurant seules. L’effort financier du département s’inscrit dans une politique visant à développer la prise en charge des personnes âgées, en maison de retraite, et à domicile. En effet, en 2010, 564 nouvelles places d’hébergement permanent en maison de retraite sont prévues. Une attention particulière est portée aux malades d’Alzheimer, à qui 116 places sont destinées ainsi que 80 places d’accueil de jour en maison de retraite. Le Conseil Général a par ailleurs voté l’allocation de 170 744 euros à six centres d’action sociale, dans le but de favoriser l’information et l’orientation des personnes âgées vers les différents services dont elles peuvent bénéficier, tel que le maintien à domicile ou l’hébergement en maison de retraite

Saint-Amand-Les-Eaux : Nouvelle espace détente pour les malades d’Alzheimer

Lundi 10 mai 2010

On blâme parfois les hôpitaux publics de manquer d’équipements nouvelle génération. A tort, si l’on découvre la dernière installation de l’hôpital de St-Amand-les-Eaux, dans le Nord. Une pièce évoquant a première vue un spa luxueux, est en fait un ‘’espace Snoezelen’’, c’est-à-dire un lieu de détente destiné à stimuler les sens dans une atmosphère douce et tamisée. Une activité qui contribue au bien-être des malades d’Alzheimer.

Saint-Amand-Les-Eaux : Nouvelle espace détente pour les malades d’Alzheimer - Source de l'image : http://www.capgeris.comDéveloppé dans les années 70 par deux psychologues hollandais, le Snoezelen équipe désormais les locaux de plusieurs maisons de retraite et autres centres gériatriques. Dans ce lieu spécialement aménagé, le patient, accompagné d’un psychomotricien, apprend à se détendre par la stimulation des sens. Un éclairage tamisée aux couleurs changeantes, l’émission d’aromes dans la pièce, ou encore la diffusion musique douce, sont autant de stimulis qui aiguisent les sensations et permettent d’apaiser les angoisses qui habitent fréquemment la personne atteinte d’Alzheimer ou de pathologies apparentées. L’espace de St-Amand propose de coupler ces dispositifs à de la balnéothérapie, afin d’éveiller également le sens du toucher, tout en prodiguant les soins d’hygiène au patient. Ainsi, le malade renoue avec son corps, pour mieux soigner son esprit. Cette forme de thérapie renouvelle également le lien entre le patient et le soignant, comme le signale le médecin coordonnateur, Dr Brigitte Tilmont. Alors, le moment de la toilette devient un instant privilégié.

France Alzheimer se bat pour les malades

Mardi 4 mai 2010

Arlette Meyrieux, la présidente de France Alzheimer, a dernièrement déclaré à l’Élysée que les nouvelles structures Alzheimer prévues par le plan Alzheimer ne suffisait pas à répondre à la forte demande de malades atteints d’Alzheimer. L’association va continuer a se battre pour faire valoir leurs droits. Par la même occasion, l’association souhaite sensibiliser l’opinion publique à la détresse des malades d’Alzheimer.

Arlette Meyrieux - Source de l'image : http://santesolidaireendanger.orgPour une meilleure prise en charge d’Alzheimer
«Prévoir 12 places pour les malades Alzheimer dans les maisons de retraite de 80 lits est inadapté. Dans ces établissements, on dénombre au moins 50 résidents présentant des symptômes caractéristiques de la maladie ! ». Arlette Meyrieux n’a pas mâché ses mots à L’Élysée et en a profité pour remercier l’Etat pour les mesures mises en place par le plan Alzheimer, tel que l’ouverture de nouvelles structures de prise en charge adaptée Alzheimer dans des établissements déjà existants. Mais ce fut surtout l’occasion de rappeler au gouvernement que ces actions s’avèrent insuffisantes! Il est nécessaire de prendre davantage d’initiatives, mieux adaptées à la situation, car les personnes atteintes d’Alzheimer vivant en établissement sont plus nombreuses qu’on ne le pense. Par conséquent, l’ouverture de petites structures ça et là permet peut-être de parer au plus pressé, toutefois c’est du véritable problème de fond dont il faut s’occuper rapidement. Ceci est d’autant plus vrai que le nombre de personnes âgées dépendantes augmente façon notable au fil des années.
Pour en savoir plus : http://www.francealzheimer.org/pages/association/detailActu.php?id=270

L’art s’installe en maison de retraite

Lundi 3 mai 2010

La maison de retraite Pannetier à Brissac-Quincé organise chaque une grande exposition artistique. Pour l’édition 2010 de cette exposition en maison de retraite, une vingtaine de peintres et de sculpteurs renommés ont pris part à l’initiative. Le temps d’une exposition, la maison de retraite devient galerie d’art en associant également les œuvres des résidents !

L’art s’installe en maison de retraite - Source de l'image :http://residence.pannetier.brissac.over-blog.comMaison de retraite ou galerie d’art ?…

Depuis six ans, la maison de retraite Pannetier à Brissac-Quincé reçoit chaque année les œuvres d’un beau panel d’artistes de haut niveau. L’exposition, très prisée par les habitants de la région, réunie plus de 170 œuvres, essentiellement des peintures et des sculptures, disséminées dans les différentes salles de la maison de retraite. Cette année, pour la sixième édition de cette exposition tant attendue, les résidents de l’établissement ont participés en présentant un reportage photo sur les vendanges. Ils ont eux-mêmes travaillé les photos numériques sur ordinateur et le résultat est plein de charme et de poésie. La maison de retraite Pannetier est ainsi joliment ornée d’œuvres multicolores et de motifs chaleureux, grâce aux artistes et aux aînés participants à cette belle initiative. A venir voir et revoir, sans se lasser !