Catégorie ‘Non classé’

Une grande fête pour la centenaire du foyer-logement!

Mardi 30 mars 2010

Henriette Vinel est la nouvelle centenaire du foyer-logement de Galgan. Elle a, pour l’occasion, été fêté comme il se doit : famille, personnel, cotillons, gâteaux, champagne et musique. Tout était réuni pour que cet événement réjouissant soit fêté dignement au foyer logement !

La centenaire du foyer logement : Henriette Vinel - Source de l'Image : http://www.midilibre.comBon anniversaire à la doyenne du foyer-logement !
Henriette Vinel n’est pas n’importe qui à Galgan : c’est elle qui a fondé le fameux restaurant Vinel de Galgan… Le foyer-logement où elle réside aujourd’hui s’enorgueillit de sa présence et tout à été fait pour célébrer dignement son centième anniversaire. Toute la famille de Henriette était là, notamment sa fille et son gendre qui ont repris le restaurant ou, à 85 ans, elle cuisinait encore en régalant la population de ses petits plats ! Aujourd’hui c’est le foyer logement de Galgan qu’elle régale de ses sourires, de son humour et de sa gentillesse, regrettant tout de même de ne plus pouvoir cuisiner comme avant ! Henriette Vinel a été fêtée et applaudie pour sa vie exemplaire par tous les résidents et personnels du foyer logement : « Malgré bien des épreuves au long de sa vie, Henriette a toujours garder la tête haute et le sourire, nous sommes heureux qu’elle fête avec nous ses 100 ans au foyer logement et nous espérons la fêter encore et encore ! ».

Elections régionales : les aînés ont voté grâce aux bénévoles

Lundi 22 mars 2010

A l’occasion du 2ème tour des élections régionales, la Fédération APAJH et l’Agence Professionnelle de l’Emploi Familial ont à nouveau mobilisé leurs réseaux de bénévoles pour permettre aux aînés d’exercer leur droit de vote. L’APAJH a également élaboré des critères d’accessibilité des bureaux de vote, afin de sensibiliser les autorités à ce problème critique.

Elections régionales : les aînés ont voté grâce aux bénévoles - Source de  l'Image : http://www.niouzes-vic.netDes bureaux de vote impraticables pour les aînés
Malgré la loi stipulant que l’accès aux urnes doit être ouvert à tous les citoyens, de nombreux bureaux de vote restent inaccessible pour les aînés et les handicapés.  Pour remédier à cette situation injuste et désolante, la Fédération des APAJH et l’APEF se sont mobilisées les 14 et 21 mars dernier pour faciliter l’accès aux bureaux de vote aux personnes âgées et dépendantes. Les deux associations ont mis à disposition leurs réseaux de bénévoles pour transporter et accompagner les personnes à mobilité réduites jusqu’aux urnes. En outre, l’APAJH a établi une grille de critères d’accessibilités des bureaux de vote ainsi qu’une campagne de tests d’accessibilités. Les associations ont souligné la gratuité de ce service en rappelant que «  le droit de vote n’est pas un privilège réservé à certains, mais un devoir que chacun se doit d’accomplir ». Espérons que les pouvoirs publics prendront à l’avenir les dispositions nécessaires pour rendre tous les bureaux de vote accessibles à tous.

Des retraités font la comédie sur scène!

Mardi 16 mars 2010

Les maisons de retraite du groupe ORPEA organisent régulièrement des concours de théâtre entre les établissements. Cette année, c’est la maison de retraite Beaurevoir qui a remporté la compétition. Cette initiative originale plaît beaucoup aux aînés et à leurs proches, tout en révèlant des talents inattendus !

Des retraités font la comédie sur scène! - Source de l'Image : http://sillon38.krycia.comUn concours entre les résidents de plusieurs maisons de retraites
Le concours de théâtre entre maisons de retraite du groupe ORPEA n’a pas été pris à la légère par les participants. Bien qu’ils aient tous plus de 50 ans, cela n’a pas empêché de les retrouver fringants sur les planches ! Des décors aux costumes, ils se sont donné du mal et ont surtout donné le meilleur d’eux-mêmes. Les résultats ne se sont pas fait attendre… C’est la troupe de la maison de retraite Beaurevoir qui a remporté la première place, sous les standing ovations des spectateurs. Les aînés ont réalisé pour l’occasion une prestation époustouflante avec des mélanges de grands classiques du cinéma, allant de La Vache et le prisonnier a l’Hôtel du Nord… « T’as de beaux yeux, tu sais ! », « Atmosphère, atmosphère, est ce que j’ai une tête d’atmosphère ? »… Les spectateurs reconnaissaient avec une joie non dissimulée les plus grandes répliques du cinéma, tout en se promettant d’essayer de faire encore mieux que les lauréats pour la prochaine fois attendue de tous avec impatience !

Des défibrillateurs pour les maisons de retraite

Lundi 15 mars 2010

L’Association des aînés ruraux du secteur d’Arras vient d’offrir un défibrillateur à la maison de retraite Saint-Landelin de Vaulx-Vraucourt. Cette initiative généreuse s’inscrit dans le beau projet de l’association surnommé « La Sirène du coeur ». Il s’agit de procurer cinq cents défibrillateurs à des maisons de retraites, organismes et autres structures n’ayant pas les moyens d’acquérir ce petit appareil qui peut sauver bien des vies…

Des défibrillateurs pour les maisons de retraite - Source de l'image : http://www.angers.frUn appareil précieux pour les aînés en maison de retraite

Le responsables de la fédération départementale des aînés ruraux d’Arras ont choisi d’offrir les défibrillateurs principalement à des maisons de retraite, à condition que les appareils soient accessibles à toute la population. Le défibrillateur automatique est un petit appareil dont le rôle est d’analyser le rythme cardiaque. Léger et portable, cet appareil fonctionne avec une batterie et donne immédiatement le diagnostic de la fibrillation ventriculaire, grâce à un logiciel d’analyse. Il guide vocalement l’utilisateur et peut déterminer si un choc électrique est nécessaire sur le patient en détresse. Cet appareil peut sauver des vies, en particulier celles des personnes âgées plus concernées par le risque d’accident cardiaque. Un choc électrique sur une personne en arrêt cardiaque peut en effet permettre au cœur de repartir ! Le projet « La Sirène du cœur » de l’association des aînés ruraux, visant à offrir cinq cents de ces précieux appareils aux maisons de retraites et autres établissements qui ne peuvent se le permettrent seuls est réellement admirable.

Prévenir la grippe A en maison de retraite

Mardi 15 septembre 2009

L’enjeu est de taille puisque, comme l’a indiqué Nora Berra, secrétaire d’état aux aînés, une maison de retraite ne peut fermer ses portes contrairement à une crèche ou à une école.

Ainsi, le document stipule qu’en cas de grippe d’un pensionnaire, celui-ci sera confiné dans sa chambre pendant une semaine. La chambre sera régulièrement nettoyée et aérée pour éviter au virus de se propager.
Les visites pourront être réduites en cas de malades dans les maisons de retraite. Elle pourront également faire l’objet de report en cas de visiteurs malade de la grippe A.
Le personnel soignant devra être équipé de masque à la norme FFP2 (protégeant contre le virus) pour soigner les éventuels malade. En cas de la maladie des soignants, celui-ci ne pourra retourner sur son lieu de travail que deux jours après la disparition des signes cliniques de la maladie.
En cas de manque de personnel, les maisons de retraite seront habilitées à faire appel à du personnel intérimaire. Les dépenses induites pourront être prises en charge par l’état qui dispose d’une enveloppe de 14 millions d’euros pour gérer une éventuelle épidémie de grippe A provenant de fonds non utilisés du plan canicule.

Le journal « Les Echos » s’est procuré la circulaire concernant les précautions à prendre par les maisons de retraite en cas d’épidémie de grippe A.

Intergénération: découvrez l’association « Grands-parrains et Petits-filleuls »

Lundi 7 septembre 2009

Mettre en relation des enfants sans grands-parents avec des personnes âgées sans petits-enfants… une idée toute simple qui fait son chemin à travers les familles de France grâce à l’action de l’association « Grands-parrains et Petits-Filleuls ». Découvrez cette initiative de cœur qui rapproche les générations :

-Source de l'image:http://grandsparrains.chez.com/Resserrer les liens intergénérationnels
« Petits-Filleuls cherchent papis et mamies de cœur ! » peut-on lire sur la page d’accueil du site de l’association. L’objectif est donc le rapprochement des générations : réunir des enfants en quête de l’affection de grands-parents et des retraités disponibles pour leur en donner. Si vous avez plus de 45 ans, que vous vivez seul ou en couple, et que vous pouvez accueillir de temps en temps des jeunes enfants, vous pouvez commencer l’aventure du grand-parrainage en remplissant le formulaire proposé sur le site.

Le grand-parrainage, c’est quoi ?
Pour l’association, il s’agit de faire plus que du bénévolat. Devenir grand-parrain, c’est participer au développement affectif de l’enfant, l’accompagner dans son épanouissement, créer des liens familiaux privilégiés, favoriser les échanges entre les générations, ou tout simplement partager des moments de découverte et de bonheur… Etre grand-parrain, c’est entrer dans un « monde de générosité », donner de son temps et de son affection à l’autre, briser la solitude.

Les partenaires de « Grands-Parrains »
L’association est relativement bien implantée sur le territoire français, avec des antennes et des correspondants locaux dans quasiment chaque région. L’association entretient également des relations étroites avec une dizaine de partenaires : collectivités locales, institutionnels (conseil général, mairies), entreprises et autres associations (accordages, UNAF…). Parce qu’à notre époque, la solidarité rend plus fort…

Pour plus de renseignements, visitez le site de l’association :
www.grandsparrains.chez.com